Scroll-downicon-faxLogoicon-mailScroll-downicon-phoneScroll-downScroll-down

Le VLAM offre des tulipes à Anvers

Le samedi 20 janvier, Anvers, la capitale mondiale du diamant, a troqué ses pierres précieuses contre 100 000 tulipes, attirant ainsi 4 500 visiteurs venus pour cueillir des fleurs.

Le VLAM, en collaboration avec les horticulteurs flamands, a organisé son premier jardin de cueillette exclusivement composé de tulipes. Chaque visiteur a ainsi été gâté et a pu cueillir quinze tulipes colorées avec bulbe.
Cette action a souligné les effets bénéfiques des fleurs et des plantes et a démontré que la Flandre est un producteur non négligeable de tulipes. En effet, la production belge des tulipes est estimée à 60 millions de pièces.

En Belgique il existe des dizaines de cultivateurs de tulipes. Cependant, Tuliflor est la seule entreprise spécialisée qui s’occupe de la culture des tulipes tout au long de l’année. C’est pour cela que les 100 000 tulipes présentées samedi provenaient toutes de cette entreprise. Avec une production d’environ 40 millions de pièces par an, Tuliflor est le plus grand producteur de tulipes en Belgique et un acteur important à l’échelle européenne. Christoph Pieters, gérant de Tuliflor, produit annuellement 27 à 30 millions de pièces destinées à l’exportation. « Lorsque l’on parle de tulipes, on pense directement aux Pays-Bas. Mais la Flandre a également une production, et elle est considérable. Nous cultivons principalement des bulbes plus gros que ceux de nos collègues néerlandais. Ces bulbes donnent des tiges plus lourdes et des fleurs plus grandes qui tiennent aussi plus longtemps. » déclare M. Pieters.

Les fleurs coupées en Flandre : un cocktail coloré

La Flandre compte 38 producteurs de fleurs coupées, ce qui équivaut à une surface de 60 hectares. En plus de la tulipe, d’autres fleurs coupées sont cultivées en Flandre, telles que la rose classique, l’amaryllis flamboyante, l’œillet frivole ou le lys élégant. Les fleurs coupées sont vendues directement aux détaillants, ou, plus communément, commercialisées via les criées à Bruxelles, aux Pays-Bas et en Allemagne. Les fleurs coupées belges sont appréciées par les clients étrangers, en particulier les Pays-Bas, la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni.